Vento Noroeste (2012, 2015 version révisée pour l’Ensemble l’Itinéraire)

La pièce fait partie d’un cycle plus long pour clarinette, violon et violoncelle. L’idée initiale est une inspiration qui m’est venue après la lecture de Vent de mer à la campagne, publié dans Les plaisirs et les Jours, de Marcel Proust. Vento Noroeste [Vent du Nord-Ouest] est une série de variations libres sur le thème des sonorités éoliennes suggérés dans le texte : « La maison crie sous le vent comme un bateau, on entend d'invisibles voiles s'enfler, d’invisibles drapeaux claquer dehors ». Un paysage est dévoilé.